On vaut mieux… certes, mais qu’est ce qu’on veut changer et pourquoi ?

La réforme El Khomri est-elle l’excès de trop ?

13112516_10208000524284799_919634587_oDans le genre gros flag :
Quand un gouvernement « socialiste » se fait écrire ses lois par le Medef, puis les impose de manière totalitaire, la supercherie habituelle commence à montrer ses limites.
Certains ont cru à l’alternance avec François Hollande, j’imagine qu’ils doivent être déçus, mais c’était pourtant prévisible : Le PS est un parti capitaliste, néolibéral, avec tout ce que ça implique. Ce qu’il fait là correspond à son plan. (et oui, il ment beaucoup sur ses intentions en période électorale ! mais quelle surprise !)

L’utilisation abusive de l’état d’urgence, l’orchestration de la violence pour casser la mobilisation en matraquant, gazant, emprisonnant à tout va, sont autant de signes qui montrent la véritable nature et le rôle du PS : celui de poursuivre la déconstruction des acquis sociaux, là où le parti précédent les avait laissé. Les relais de l’oligarchie capitaliste se succèdent, la stratégie fonctionne. Le verrou médiatique est bien en place et ce qui se passe est légitimé par la plupart des spécialistes que vous entendrez sur le sujet.
Lire la suite

Top 10 des absurdités de LRDP et J. Grimault

Après avoir montré que Jacques Grimault fait de la numérologie, je propose de montrer que c’est un charlatan.

Un charlatan est une personne qui pratique l’imposture, ou un jeu de dupes envers autrui, grâce à des trucages, des déformations de la réalité (par exemple via l’exploitation de biais cognitifs), ou des falsifications, en vue de gagner sa confiance, généralement pour obtenir de l’argent ou tout autre avantage.

jeux de mots grimaultNous allons pour cela regarder quelles sont les conséquences aux théories proposées dans le film et ailleurs, ainsi que les propositions étonnantes qu’on nous invite à suivre.

Je vais aller à l’essentiel parce que cette mascarade m’a déjà pris assez de temps. La démarche est simple : il s’agit d’opposer à l’improbabilité supposé de la théorie officielle, l’improbabilité des conséquences inévitables de LRDP. A partir de là et de l’ensemble des infos déjà données, je pense qu’on aura largement fait le tour de la question.

D’un coté, le film nous suggère de voir que des constructions anciennes sont incroyables, que certaines relations mathématiques apparaissent et ne sont pas là par hasard. On cherche à nous convaincre que la théorie officielle est fausse car elle ne colle pas à certains « faits ». La première chose qu’il faut rappeler c’est que les « faits » ne sont pas présentés par LRDP de manière neutre.
JG refuse de donner ses sources ou de publier ses travaux. Il a récemment été interviewé par la TeB sur ses méthodes, et n’a fourni aucune réponse. Au contraire, on l’a vu s’égarer dans des délires new age.

J’ai également eu l’occasion de dire dans les commentaires que les choses « incroyables » le sont selon l’angle de vu du film et sont loin de correspondre à une réalité. Le mensonge par omission est très fréquent et de nombreuses remarques peuvent être balayées par un travail de recherche sur le sujet. Ce qui peut nous étonner au premier abord, sera finalement compréhensible et la numérologie a été discuté dans l’article précédent.

Pour remplacer cette histoire classique présentée comme improbable, issue selon eux de dogmes et de mensonges, voire même de complots, on voudrait proposer une explication qui cadrerait davantage avec les « faits » observés et serait donc plus probable. Regardons cela de plus près.

 

TOP 10 de ce qu’il faut être prêt à accepter si on accorde du crédit à LRDP :

Lire la suite

Coïncidences, redondances et numérologie : analyse des propositions de Jacques Grimault, en rapport avec les dimensions de Khéops.

Jacques_GrimaultJe propose ici de démontrer que Jacques Grimault fait de la numérologie. Merci de lire le contenu qui justifie pourquoi je me permets un titre sans ambiguïté et qui tranche avec mes publications précédentes.
Bonne lecture, et courage pour les maths.

Voici en résumé ce que je vais montrer : LRDP contient quelques coïncidences remarquables, mais on tombe souvent dans l’approximation et on abuse de relations équivalentes.
Dans les autres publications de Grimault, c’est bien pire. On se permet n’importe quoi pour faire passer les relations : valeurs tronquées, modifiées, arrondies à des niveaux choisis arbitrairement, calculs faux, équivalences réutilisés à outrance et j’en passe.
Il y a là une forme manifeste de malhonnêteté intellectuelle, qui ne devrait pas laisser indifférent.
Cette affirmation sera montrée dans la partie de l’article qui permet de lever toute équivoque, notée 2.3.2 Mise en évidence à l’aide d’un exemple.

Choix des dimensions de la pyramide de Khéops.

 

Après avoir discuté du choix des proportions avec le rapport de pente, on peut s’intéresser au choix des dimensions.
LRDP et Jacques Grimault prétendent que celles-ci sont uniques et ont été choisies dans le but de faire apparaître des relations bien particulières, qu’on peut interpréter car il s’agit d’un langage, nous reviendrons là dessus plus tard. Avant d’analyser un ensemble de propositions de Jacques Grimault sur cet édifice, voici un exemple d’explication « classique » du choix des dimensions de l’édifice :

Lire la suite

Pourquoi l’apparition de pi et phi dans la pyramide de Khéops n’est peut être pas intentionnelle.

800px-Meidoum03Dans mon retour aux pyramides, j’ai évoqué des hypothèses du choix de la pente de la pyramide de Khéops.

J’en ai donné trois qui me semblent compatibles avec le savoir de l’époque. L’une d’entre elle utilise pi et l’autre phi mais par tracé dans les deux cas. Plus j’y pense, plus je me dis que c’est bien la troisième hypothèse, la plus simple finalement, qui serait à l’origine du choix.

J’aimerais approfondir cette recherche, à travers une réflexion globale sur les choix des pentes des pyramides d’Égypte.

Première remarque quand on creuse le sujet : Des pyramides, en Égypte, il y en a énormément, dont de nombreuses « grandes pyramides » en plus ou moins bon état et à des niveaux de raffinement très variables. On compte par exemple 24 pyramides atteignant au moins une cinquantaine de mètre de haut ! C’est sans compter ce qui n’a pas encore été découvert et celles qui n’ont pas survécu à l’épreuve du temps avec plusieurs milliers d’années d’existence. Je pense notamment à l’utilisation de monuments comme carrières de pierres taillées, parfois prêtes à l’emploi. On peut voir ça un peu partout, comme en Alsace avec le réemploi de pierres du mur païen pour la construction de châteaux médiévaux sur le Mont Sainte Odile.

Une vue d’ensemble de la chronologie « officielle » sur l’ensemble de ces édifices permet de se rendre compte de pas mal de choses, sur l’évolution globale des pyramides, de leur style et plusieurs remarques générales :

Lire la suite

Agario FFA : règles, paramètres et un peu de maths.

highest-score agario

Edit : il existe des add on pour mieux s’en sortir sur agario.

On peut trouver un fichier global qui permet de mettre la minimap, de lancer des bots qui viennent vous nourrir, d’avoir 12 settings suplémentaires, bref de bénéficier de toutes les possibilités d’amélioration disponibles à ce jour, en une seule manip simple, téléchargeable sur CheatAgario

Ce que permettent les 12 settings supplémentaires :

– Show border : permet d’afficher en trait continu les limites de la map.

– Green food : Toutes les particules de nourriture apparaissent en vert au lieu d’être multicolores.

– Extended colors : Entoure les cellules adverses avec 3 couleurs possibles : En rouge si elle peut vous manger, en jaune si elle ne peut pas vous manger mais n’est pas non plus mangeable et en vert si vous pouvez la manger. Ce sont des comparaisons directes, pas pour une éventuelle division.

– Virus Transparency : Fait apparaitre en transparence les joueurs cachés derrière un virus.

– No Grid : Enlève la grille de quadrillage en fond.

– Show opponent’s range : Affiche en temps réel la portée de split des adversaires qui peuvent nous manger. On peut ainsi voir apparaitre des dangers avant de voir la cellule.

– extra zoom : permet de dézoomer ou rezoomer avec la molette, mais sans vraiment pouvoir visualiser des cellules hors de portée habituellement.

– Show opponent’s mass : permet d’afficher la masse des adversaires et des virus. C’est génial car on pourra maintenant comparer directement et même savoir si on peut spliter dessus, à condition d’avoir une masse 2,7 fois supérieure !

– 75% skin transparency : atténue les skins. (oui, cette option est toute pourrie)

– Large Names : Grossi les pseudos

– Show my range : Fait apparaitre la limite de votre split. Permet de savoir en temps réel si un adversaire est à notre portée.

– show virus range : montre jusqu’où pourra être créer un virus à partir d’un virus de départ (en dehors du mode experimental). On voit apparaitre des disques grisés autour des virus.
Agario est le jeu populaire du moment, qui cartonne au top des chargements.
Plusieurs modes existent, je me contenterai de parler surtout du mode Free For All, mais la plupart des remarques sont valables pour tous les modes de jeu.
Il consiste à déplacer un disque de couleur, « une cellule » dans un univers en 2 dimensions afin d’absorber des unités de masse dispersées sur l’écran et les autres joueurs plus petits que soi tout en évitant d’être mangé par les plus gros. Le but du jeu étant de devenir le plus gros possible et d’afficher fièrement son blaz à la première place du top avec un score de badass, comme ce … chinois ?
Lire la suite

L’homme et les nouvelles technologies, chapitre 2 : Alain Damasio.

DamasioDans la première partie, on s’est intéressé surtout à l’incidence des nouvelles technologies sur l’espèce humaine, son corps, son cerveau, son génome et quelques questions philosophiques que cela soulève. Nous avons vu que certains veulent changer l’espèce, faire de l’homo sapiens sapiens 2.0 et que la technologie rend ce projet possible et réaliste.

Aujourd’hui, je vais davantage m’intéresser à l’incidence des nouvelles technologies sur la société humaine dans son ensemble, la politique et sur les rapports que l’homme entretient avec la technologie. La technologie change l’homme, son comportement, ses facultés et les rapports humains sans même s’attaquer à sa biologie.

Alors ce sont des thèmes qui se recoupent, forcément, avec celui du premier article et vice versa.

Bref, j’appelle… Monsieur ALAIN DAMASIO

Lire la suite

Bolchegeek : Du fun et des réflexions de fond, sur les références de notre jeunesse.

bolchegeekJ’ai déjà eu l’occasion de dire que le contenu proposé sur youtube par des créateurs ayant peu de moyens, vaut souvent mieux que celui proposé par la télévision.

Il faut fouiller un peu pour trouver les pépites du web, et en voici une qui mérite notre attention !
J’avais déjà parlé d’e-penser et d’autres viendront (doxa, dirtybiology, etc.), mais la singularité de celle-ci est qu’elle n’a que très peu de visibilité (moins de 10k vues sur la chaîne à ce jour !!!), alors qu’elle défonce !

Lire la suite

L’homme et les nouvelles technologies, chapitre 1 : Un homme presque parfait.

christianEn 2010, Cécile Denjean a réalisé pour Infrarouge et France 2, le documentaire « Un homme presque parfait ».

Dans ce film, elle présente les dernières prouesses de la médecine « mécanisée » : les prothèses, les implants, un bon aperçu de ce qui se fait de mieux pour réparer, voire améliorer l’humain.
On montre des membres artificiels, puis tout ce qui touche au cerveau bientôt connecté à l’informatique et à une flopée de capteurs qui dépasseront nos yeux, nos oreilles. On termine avec les avancées en matière de gestation et tout ce qui touche à la procréation.

On s’interroge de manière assez ouverte, sur cet homme du futur, qui émerge aujourd’hui et que nous côtoierons ou même que nous serons dès demain. On prend ainsi conscience de la révolution en marche, de ses possibilités, de ses dangers. En tout cas que ce soit bien ou mal, la science avance et ouvre des perspectives assez incroyables. De nombreux intervenants posent alors des questions très justes sur l’homme, sur le sens de la vie, c’est vraiment bien construit.
Il revient sans cesse ce dilemme : ce qui répare permet aussi d’améliorer, de faire autre chose et plus que de l’humain.

Je vais profiter de la présentation de ce film que j’adore pour aborder cette question des nouvelles technologies appliquées à l’homme, cette science fiction contemporaine à laquelle nous assistons. Préparez-vous à un bon gros mindfuck :

Lire la suite