Agario FFA : règles, paramètres et un peu de maths.

highest-score agario

Edit : il existe des add on pour mieux s’en sortir sur agario.

On peut trouver un fichier global qui permet de mettre la minimap, de lancer des bots qui viennent vous nourrir, d’avoir 12 settings suplémentaires, bref de bénéficier de toutes les possibilités d’amélioration disponibles à ce jour, en une seule manip simple, téléchargeable sur CheatAgario

Ce que permettent les 12 settings supplémentaires :

– Show border : permet d’afficher en trait continu les limites de la map.

– Green food : Toutes les particules de nourriture apparaissent en vert au lieu d’être multicolores.

– Extended colors : Entoure les cellules adverses avec 3 couleurs possibles : En rouge si elle peut vous manger, en jaune si elle ne peut pas vous manger mais n’est pas non plus mangeable et en vert si vous pouvez la manger. Ce sont des comparaisons directes, pas pour une éventuelle division.

– Virus Transparency : Fait apparaitre en transparence les joueurs cachés derrière un virus.

– No Grid : Enlève la grille de quadrillage en fond.

– Show opponent’s range : Affiche en temps réel la portée de split des adversaires qui peuvent nous manger. On peut ainsi voir apparaitre des dangers avant de voir la cellule.

– extra zoom : permet de dézoomer ou rezoomer avec la molette, mais sans vraiment pouvoir visualiser des cellules hors de portée habituellement.

– Show opponent’s mass : permet d’afficher la masse des adversaires et des virus. C’est génial car on pourra maintenant comparer directement et même savoir si on peut spliter dessus, à condition d’avoir une masse 2,7 fois supérieure !

– 75% skin transparency : atténue les skins. (oui, cette option est toute pourrie)

– Large Names : Grossi les pseudos

– Show my range : Fait apparaitre la limite de votre split. Permet de savoir en temps réel si un adversaire est à notre portée.

– show virus range : montre jusqu’où pourra être créer un virus à partir d’un virus de départ (en dehors du mode experimental). On voit apparaitre des disques grisés autour des virus.
Agario est le jeu populaire du moment, qui cartonne au top des chargements.
Plusieurs modes existent, je me contenterai de parler surtout du mode Free For All, mais la plupart des remarques sont valables pour tous les modes de jeu.
Il consiste à déplacer un disque de couleur, « une cellule » dans un univers en 2 dimensions afin d’absorber des unités de masse dispersées sur l’écran et les autres joueurs plus petits que soi tout en évitant d’être mangé par les plus gros. Le but du jeu étant de devenir le plus gros possible et d’afficher fièrement son blaz à la première place du top avec un score de badass, comme ce … chinois ?

C’est donc un jeu multijoueur en ligne qui peut réunir des centaines de joueurs sur une même partie et qui a l’avantage d’être fluide, amusant et très bien équilibré.

web 1er 1 boule

En plus du déplacement les mécaniques du jeu sont assez simples :

  • On divise chacune de ses cellules en 2 parties égales avec la touche espace, jusqu’à 16 cellules max.
  • On peut éjecter un « pellet », une petite boule de masse avec la touche « W ».

En plus d’être un jeu qui m’amuse, il sera sans doute joué par la moitié de mes élèves à la rentrée et il y a quelques idées d’activités mathématiques qu’on peut imaginer autour des mécanismes du jeu. Cet article s’adresse autant aux profs de maths qu’à des joueurs qui sont intéressés par les valeurs, les calculs qui sont intégrés dans le jeu. Connaître les limites pour manger une autre cellule ou être mangé, les temps de fusion de cellules divisées ou toute info de ce genre est un avantage stratégique et peut être très utile en situation critique.

combine

J’ai eu beaucoup de mal à trouver des infos sur les paramètres du jeu, du coup je vous propose une synthèse de ce que j’ai trouvé sur le sujet. Des données que j’espère fiables et que je vais confronter à mes relevés de jeu pour les valider ou les corriger. Je vous invite d’ailleurs à apporter vos contribution utiles ou corrections en commentaire.

Voici toutes les infos de jeu, expliquées, détaillées et commentées plus bas, avec un petit tuto en fin d’article :


 

  • Le temps qui passe fait perdre 0,2% de la masse chaque seconde.
  • Une cellule doit être 33% plus grosse que sa proie pour l’absorber.
  • Une cellule divisée peut se réunir au bout de 30s + 2,333% de sa masse totale en secondes.
  • Un pellet (petite boule) éjectée par la touche W coûte 16 unités à celui qui la lance et ne rapporte que 12 à celui qui la mange.
  • Le score affiché est le maximum atteint lors de la partie, on a donc souvent moins de masse, et il faut se référer à la taille des cellules.
  • Vitesse de déplacement : plus la cellule est grosse plus elle est lente, sinon manque d’infos précises à ce jour.

 0) Astuces pour une jouabilité optimale :

On peut afficher sa masse en cochant dans les paramètres :

agario masse affichée

On peut également installer une minimap qui donne sa position pour éviter de se retrouver coincer contre un bord, ou coincer d’autres joueurs dans un coin, ce qui est une très bonne technique de pêche quand on devient gros.

 

Sinon sur firefox ou pour n’avoir que la minimap :
Merci à Poch pour l’info :

Pour ceux que ça intéresse, sur firefox ajouter l’extension GreaseMonkey, sur Chrome TamperMonkey puis installer les scripts suivants :
– Minimap : https://greasyfork.org/en/scripts/10286-agar-mini-map

agario score affiché

1) Perte de masse :

Une première info que beaucoup de joueurs ne savent pas : chaque joueur perd de la masse avec le temps qui passe. Cela permet de maintenir une masse totale de la partie relativement régulée. Grossir demande donc d’être actif et de manger plus que ce que vous perdez, de vous assurer la meilleure part du gâteau global.

Vous pouvez faire apparaitre votre masse en le cochant dans les paramètres avant de lancer la partie ! Cela sera très utile pour savoir où vous en êtes, surtout quand votre masse est différente de votre score affiché ou que vous êtes divisé, puisque l’on voit alors les masses de chaque cellule.

Le calcul est le suivant : on perd un peu moins de 0,2% de sa masse chaque seconde qui passe.

J’ai modélisé une de mes parties pour affiner cette valeur trouvée sur le net :

graph perte masse agario

Dans cette partie je suis monté à 12,5k, j’ai laissé la cellule aller sur le bord de l’écran et je suis allé manger, la laissant immobile. A mon retour, j’étais mort. Donc je n’ai pratiquement pas été nourri. Si je fais l’hypothèse que je n’ai pas été nourri (aucun mouvement de ma part), je trouve une fonction du type : M(t) = M0*0.9983^t

Avec M la masse de la cellule en fonction du temps t en secondes et M0 la masse initiale.

La perte serait donc de 0,17% par seconde et constitue bien un coefficient fixe appliqué à la masse, comme le montre le graph.

La perte est donc proportionnelle à la masse. Si cela ne changera presque rien pour une petite cellule qui pourra manger des unités sur la map bien plus vite, pour une très grosse cellule, la perte avec le temps va dépasser la nourriture basique et il faudra manger des cellules adverses pour ne pas régresser.

Concrètement avec ce coef, une cellule qui ne se nourrit pas pendant une minute perdra 10% de sa masse et 40% de sa masse en 5 minutes.

 

2) Manger ou être manger, un problème de taille :

Une cellule non divisée doit être 10% plus grosse que sa proie pour l’absorber.

Une partie de cellule divisée doit être 33% plus grosse que sa proie pour l’absorber. Dans ce cas, la cellule mangeable fait 3/4 de votre portion de cellule qui tente de la manger, ou la cellule qui mange fait un tiers de plus de la taille de la cellule qu’elle veut manger, ce qui revient au même, d’où une certaine confusion sur les 25% ou 33% dans certaines sources.

Cela signifie que lorsqu’on attaque avec une cellule divisée ou en se divisant pour lancer l’attaque, on doit avoir plus d’avance que si on englobe une autre cellule avec une cellule unique. Ce jeu demande une bonne capacité d’évaluation et de comparaison des tailles respectives, pour éviter les attaques ratées, qui constituent une perte de temps et une prise de risque non récompensée.

Quelques considérations sur la taille selon la masse :
La surface de la cellule est proportionnelle à la masse (et pas son diamètre !).
C’est à dire que le diamètre de la cellule augmente selon la racine carrée de la masse.
Autrement dit, une cellule 2x plus grande en largeur, est 4x plus massique.
Si vous doublez votre masse, la taille n’augmente que d’un facteur 1,4 (racine carrée de 2).

C’est ce qui parait le plus « naturel » pour une évolution d’une « masse » dans un univers en deux dimensions. Pour les espèces biologiques c’est encore pire puisqu’on est en 3 dimensions. (voir cet épisode de l’excellente chaine dirty biology)

La formule qui relie la masse au diamètre est la suivante :
Diamètre de la cellule = racine carrée de ( masse de la cellule / 6,25)
Masse de la cellule = 6,25 x diamètre ²
Exemple : une cellule de masse 100 fait 4 unités de quadrillage pour son diamètre.

En temps réel, c’est un peu chaud de compter les carreaux pour savoir si on peut manger l’autre, mais pour un split, ça peut donner une bonne indication.
Au total avec un split on va donner deux cellules 1,4 fois plus petites et la proie devra être un quart plus petite.

Si on fait le bilan des deux informations, on doit donc avoir avant la division au moins 1,7 fois la taille de sa proie en diamètre pour être certain de l’absorber avec la moitié lancée en avant. (voir calcul détaillé dans la section maths)

Par exemple, si vous visez une cellule qui a 5 unités de diamètre, avec une cellule de 8 ou moins ça ne passera pas. Avec 8,5 ou plus, on est bon.

Bon alors 1,7 fois plus grand c’est pas évident à évaluer mais avec la pratique, on finit par améliorer son jugement.

Remarque : une cellule démarre à 10 unités et ne peut donc pas manger de pellet avant 14, et le maximum possible pour une cellule unique est de 22500. On peut faire plus avec plusieurs cellules mais s’il y a fusion, une cellule sera toujours limitée à 22500.

3) Diviser ou réunifier sa cellule, gestion du temps :

Avec la touche espace, on divise sa cellule en deux parties égales. On peut le faire une seconde fois pour obtenir 4 cellules et ainsi de suite jusqu’à 16, divisant à chaque fois les cellules mères en deux moitiés. On est alors plus vulnérable aux attaques et la fusion ne sera possible que passé un certain délai, qui ne dépend plus de vos actions mais du temps qui passe et de la masse totale (score effectif)… je dirais au moment de la division mais à confirmer.
Le minimum pour split est de 35.

Apparemment, le temps suivrait une fonction affine : 30 secondes + 2,33% de la masse totale, ce qui correspond au graphique et au tableau de valeur ci dessous.

temps de fusion selon la masse agario

masse et tempsDans le tableau de valeurs on remarque que jusqu’à 200 le temps est d’environ 30 secondes. On approche de la minute d’attente avec une masse de 1200, d’une minute trente pour 2500 et deux minutes pour 4000.
Si on atteint une masse énorme, genre 10000, il faudra attendre plus de 5 minutes pour fusionner à nouveau. Pour rappel, en 5 minutes avec cette masse en ne mangeant que de la nourriture de base, on perdra plus ou moins 3000 unités avec le temps qui passe. Si on joue seul, une division devra être vraiment profitable.

Le temps qui s’écoule est donc une info essentielle, or windows ne permet pas d’afficher les secondes. On peut les afficher grâce à un logiciel comme DSclock, comme expliqué ici, c’est facile à mettre en place et bien pratique.

Concernant les divisions multiples, je n’ai pas trouvé de sources fiables et j’ai peu de données personnelles pour commenter le mécanisme pour le moment.

4) Les virus : virus

Un virus est une cellule inanimée, verte et hérissée de piquants qui ajoute une certaine dynamique au gameplay de base.
Lorsque qu’une cellule plus grosse qu’un virus l’avale, généralement par accident, celle ci va se diviser en une multitude de petites cellules et le joueur devient donc vulnérable et la cible de tous les rapaces alentours. Une stratégie de limite de la casse peut consister à nourrir de petites cellules avec ses petites parties pour immédiatement les remanger avec sa cellule principale, ou un split selon les cas. Enfin généralement c’est la merde, donc à éviter.

Les petites cellules peuvent se servir du virus comme d’un refuge puisqu’il ne les mangera pas.

Enfin on peut créer un virus en envoyant une série de « pellets » (touche W) dans un premier virus, qui éjectera un second dans la direction du dernier pellet envoyé, une fois une certaine masse atteinte (environ 200)

Le virus ayant une masse initiale de 100, il faut environ 7 pellets pour en éjecter un nouveau.

5. Les pellets et le team play.pellet agario

Je déteste le team play. Quand je vois une team, j’essaye de me faire les deux. Quand on me nourrit, j’en profite puis je mange celui qui s’attend à une récompense. Oui je suis un gros bâtard, mais Free For All, ça veut dire chacun pour sa gueule, ok ???

Pour lutter contre les pratiques de team play, un pellet (petite boule) éjectée par la touche W coûte 16 unités à celui qui la lance et ne rapporte que 12 à celui qui la mange.

C’est à dire que deux mecs qui s’échangent l’essentiel de leur masse avec des W vont assez vite voir leur masse globale baisser sérieusement, c’est pour cela que les mauvais team play sont de très bonnes proies si vous avez la masse suffisante, d’autant plus que vous pourrez vous nourrir de leur ratés et acquérir en peu de temps une masse énorme.

Un bon team play fait essentiellement du split alterné avec don des surplus au partenaire pour s’affranchir des temps d’attente de fusion. Bien maitrisé avec des attaques de virus, ça peut être très dur à contrer, surtout quand la bataille se fait avec des masses énormes.

 6. Comment atteindre facilement le top 10 ?

Si on tient compte de tout ce qui à été dit jusqu’ici, on peut imaginer une stratégie assez simple, qui permet d’atteindre le top 10, sauf accident.

 

De 10 à 150, on peut augmenter principalement grâce à la nourriture de base. Elle sera d’ailleurs à prendre tout au long de la partie. On peut alors nettoyer une zone où il y a peu de joueurs et beaucoup à manger.

Une fois qu’on atteint une masse suffisante, on peut commencer à chasser des joueurs plus faibles en ayant par expérience une bonne évaluation du rapport de taille qui va donner un split gagnant. Dès qu’un adversaire fait l’erreur de s’approcher trop, il faut alors le sniper.

Il est également important de connaître la zone dans laquelle on évolue (murs et virus) et de s’en servir à son avantage pour coincer des adversaires plus rapides.

Avant une certaine masse et sauf exception, il ne vaut mieux pas se diviser en plus que deux.

Certaines situations peuvent être très profitables, comme un adversaire splité en plein de petits bouts, et il ne faut pas hésiter à faire un split dessus pour manger le tout et parfois les poursuivants.
Une autre situation très profitable est de s’en prendre à un groupe de cellules plus petites qui peuvent se chasser les unes les autres. D’une part elles pourront être distraites et donc plus facilement approchables, d’autre part, si on arrive à spliter sur eux, on en mangera plusieurs d’un coup, si qui permet de monter largement sa masse. De plus, quand on mange une cellule pendant l’attaque, l’accélération donnée par la division est un peu maintenue et on peut alors atteindre une cellule fuyante qui serait hors de portée.

De la même manière, on va se tenir à l’écart de toute cellule dangereuse pour nous. (plus de 2x notre masse). Cependant, un joueur qui a plus de 10x notre masse ne sera pas vraiment intéressé par nous et on sera très vif par rapport à lui, donc on peut s’en servir pour semer un adversaire ou ramasser un peu de pellets s’il en éjecte.

Si un adversaire fait moins de 2 fois votre masse, on peut rester à coté de lui en prenant soin de ne pas se faire coincer, mais sinon ça n’est pas vraiment un danger si on reste vigilant.

Ce qui nous tue, ce sont principalement des splits bien placés, et c’est donc important de toujours guetter les bords de l’écran et de faire demi tour pour fuir toute cellule dangereuse avant d’arriver à sa portée. Parfois les rencontres multiples peuvent nous amener à se retrouver coincé. Dans ce cas, il ne faut pas hésiter à spliter en 2, voire en 4 pour s’échapper plus vite (en mangeant un plus petit au passage tant qu’à faire), et également parce que sa moitié splité peut ne plus intéresser le chasseur qui lâchera prise, ou parce qu’on sera alors capable de passer à travers un virus, en attendant l’accalmie.

En alternant les attaques bien placées et les réunifications, on va logiquement augmenter petit à petit. La différence entre les joueurs se fera alors sur la qualité de leurs esquives et de leurs attaques. Un réunification bien placée peut également permettre de manger un chasseur ou de spliter sur lui dans certains cas.

Passé les 800 points on devient lent, mais la nourriture de base suffit encore à ne pas vraiment régresser, ce ne sera bientôt plus le cas.

Passé les 1000 points, on peut commencer à figurer dans le top 10 et il faut être à l’affut des situations profitables, des guerres entre gros, pour s’en approcher et en tirer partie sans devenir une proie. Avec un peu de chance, cela arrivera régulièrement et on peut alors atteindre le top 3 avec des masses de plusieurs milliers.
Les virus peuvent donner des situations qui peuvent vous faire quadrupler de masse.
En revanche, quand on joue seul, il est généralement très difficile de placer une attaque de virus quand on est gros. D’une part, cela coute assez cher en pellets, et d’autre part, ce seront le plus souvent d’autres adversaires qui en bénéficieront. Si on souhaite se venger d’un virus ou foutre la merde pour rigoler, il ne faut pas se gêner mais sinon, c’est très rare de créer un virus dans un adversaire et d’en tirer un avantage direct pour soi-même, d’autant plus qu’on sera gêné par le virus d’origine et qu’on se sera une cible potentielle à la même attaque.

Passé les 10 000 points, on peut si on a tué les gros alentours se diviser en 16 parties de 600 ou plus, et ainsi manger une multitude de petits joueurs en allant plus vite et agissant comme un filet. On peut également manger alors tous les virus sans éclater. En revanche si on croise un gros et il y a toujours, on risque de se faire manger tout.

Généralement, on se contentera d’aller défoncer les team players, avec un split bien placé. Attention à ne pas rester trop inactif, on perd énormément chaque seconde.

Voilà cet article touche à sa fin mais vous pourrez trouver des informations supplémentaires sur CheatAgario , le meilleur site francophone sur agario que j’ai pu trouver à ce jour.

 

Infos manquantes à ce jour :

  • Taille totale de l’écran, masse totale : Je n’ai pas encore d’info sur la taille d’une map, mais il me semble que la masse totale est régulée. En effet, les unités qui apparaissent à l’écran sont équivalentes à la masse perdue par les joueurs de la map, de telle sorte que l’ensemble ne se surcharge pas. Ce serait intéressant de savoir ce que « pèse » une map complète.
  • Vitesse de la cellule en fonction de sa masse.
  • Distance gagnée lors d’une division.
  • Temps et mécanisme lors de divisions multiples.
  • …..

Sources :

http://www.cheatagario.net/
http://agario.wikia.com/wiki/Agar.io_Wikia
http://www.agarioguide.com/author/admin/
https://www.reddit.com/r/Agario/comments/34x2fa/game_mechanics_explained_in_depth_numbers_and/
https://www.reddit.com/r/Agario/comments/3ae9vs/math_to_eat_or_not_to_eat/

30 réflexions au sujet de « Agario FFA : règles, paramètres et un peu de maths. »

  1. moi qd je vois un mec portant le fameux pseudo w=team, je m’en fait ma proie direct niark niark,
    j’ai effectivement observé récemment les mecs éclatés par un virus qui se collent contre un coin et s’auto-nourissent avec la touche W pour transferer le poid… ça m’a surpris, je maitrise pas la technique mais ça m’a paru interessant, cela dit, avec c’que tu dis comme quoi ejecter les ptites cellules coute 16 et rapporte que 12, on perd 25 % d’sa masse en faisant ça du coup

  2. faudra que je vérifie les histoires de temps. J’ai joué une partie à 10k là et j’ai pas eu l’impression que c’était si long. En tout cas, j’ai bouffé l’un ou l’autre virus et j’ai pu faire des rassemblements au bout de pas trop longtemps.
    Par contre, à un moment j’ai splité et gagné à fond en masse et j’ai eu l’impression d’attendre beaucoup pour réunir alors que j’avais peu de masse lors du split… faudrait faire des mesures ^^

    • Lors d’un split, je pense que le temps de fusion à prendre en considération (opposé à contropicalisation? 😉 ) est la taille moyenne globale des cellules splitées, que ce soit par virus ou split volontaire.

      • faut vraiment que je fasse des tests pour cette partie là, j’ai utilisé tel quel une formule trouvée sur plusieurs site et je l’ai pas vérifiée.
        Edit : premier test, à 1200 de masse, j’ai splité, passé le total à 1500 et j’ai pu reformer au bout d’une minute, donc pour l’instant ça concorde. J’essayerai d’en faire plus.

  3. Merci pour cet article intéressant !

    Pour info, quelques petits scripts permettent de faciliter le jeu sans que ce soit non plis de la triche :
    ► un script de minimap qui permet de savoir ou on se trouve et de visualiser les gros ennemis a proximité. Pratique pour éviter de se retrouver coincé contre un bord ou entre 2 prédateurs.
    Cela donne également une idée de la taille de la map

    ► un script de bot qui permet … de ne plus jouer et de regarder votre cellule se déplacer seule !!
    De prime abord cela ne parait pas très intéressant cependant, comme on peut activer ou désactiver le bot, cela permet plusieurs choses :
    – les débuts de partie sont souvent lents et pénibles, activer le bot au début permet de le laisser « farmer » tout seul de manière optimale.
    – faire une pause de temps en temps sans quitter la partie. On active le bot, on se repose les yeux, on allume sa clope, et on y retourne. Rester vigilent tout de même le bot n’est pas très malin en situation de crise, on se fait rapidement bouffer.
    – on peut observer comment fonctionne le bot grâce à des indications visuelles représentées par des cercles autour des cellules. On peut ainsi voir notre zone d’influence, voir quelles cellules on peut manger, quelles cellules peuvent nous manger, celles qui sont sans danger etc. Cela pompe pas mal de ressources et ralentit un peu le jeu mais ça reste très pratique.

    Pour ceux que ça intéresse, sur firefox ajouter l’extension GreaseMonkey, sur Chrome TamperMonkey puis installer les scripts suivants :
    – Minimap : https://greasyfork.org/en/scripts/10286-agar-mini-map
    – Bot : https://github.com/Apostolique/Agar.io-bot
    (installer « bot.user.js », « loader.user.js » et « launcher.user.js » -> cliquer sur les liens et sur la page suivante simplement cliquer sur le bouton « raw »)

    Have fun !

    • hey !

      Merci pour la minimap c’est pas mal, surtout pour la position. On a même un peu de visibilité supplémentaire à la limite du champ de vision.

      ça nous renseigne aussi sur le fait que la map est carrée !

      d’ailleurs j’avais oublié de parler de ça, mais comme on a souvent un affichage plus large que haut, c’est plus facile d’échapper à un poursuivant, de sortir de son champ de vision en allant vers le haut ou le bas, plutôt qu’à gauche ou à droite.

      • Oui, mais a propos de la taille rectangulaire de l’écran, s’échapper vers le haut ou bas peut être dangereux car on a moins de vision sur d’éventuels adversaires a venir. Pour cela, le script de bot est assez pratique aussi car on voit arriver la « zone d’influence » des autres cellules avant de les voir, ce qui permet d’anticiper ses mouvements en conséquence.

        Pour ceux qui voudraient avoir un aperçu (et également un tuto pour l’installation) : https://www.youtube.com/watch?v=CiJsK46xEOM

        C’est d’autant intéressant que cela vient poser graphiquement les infos mathématiques du jeu exposées dans cet article.

  4. Nouvelles données.
    Je me suis penché sur l’installation d’un serveur privé agar.io et voici le fichier gameserver.ini qui est généré lors de l’installation.
    Ce n’est peut être pas exactement le même que pour la version officielle d’agar.io mais je pense que certains éléments sont identiques :

    serverMaxConnections = 64
    serverPort = 4545
    serverGamemode = 0
    serverBots = 0
    serverViewBaseX = 1024
    serverViewBaseY = 592
    serverStatsPort = 88
    serverStatsUpdate = 60
    serverLogLevel = 1
    borderLeft = 0
    borderRight = 6000
    borderTop = 0
    borderBottom = 6000
    spawnInterval = 20
    foodSpawnAmount = 10
    foodStartAmount = 100
    foodMaxAmount = 500
    foodMass = 1
    virusMinAmount = 10
    virusMaxAmount = 50
    virusStartMass = 100
    virusFeedAmount = 7
    ejectMass = 12
    ejectMassLoss = 16
    ejectSpeed = 160
    ejectSpawnPlayer = 50
    playerStartMass = 10
    playerMaxMass = 22500
    playerMinMassEject = 32
    playerMinMassSplit = 36
    playerMaxCells = 16
    playerRecombineTime = 30
    playerMassDecayRate = 0.002
    playerMinMassDecay = 9
    playerMaxNickLength = 15
    playerDisconnectTime = 60
    tourneyMaxPlayers = 12
    tourneyPrepTime = 10
    tourneyEndTime = 30
    tourneyTimeLimit = 20
    tourneyAutoFill = 0
    tourneyAutoFillPlayers = 1

    La taille de la map serait donc peut être de 6000 px…

      • Hmmm, après avoir comparé approximativement « a l’oeil » la taille de la map de mon serveur privé avec une map « classic », je pense que ces dernières sont un peu plus grandes.

          • le script de minimap donne les infos suivantes :
            x : ~-7000 et y : ~-7000 quand on est en haut a gauche et x : ~7000 et y : ~7045 quand on est en bas a droite.

            Donc on est plus sur des maps de 14000 px

  5. Bonjour Web,

    je n’ai pas trouvé de bouton contact pour vous joindre, j’utilise donc ce support « commentaire ». J’ai déja passé pas mal de temps sur cette drogue, oups, je voulais dire jeu, qu’est agar (alias Ogar pour le projet initial). Et je me pose une question que je ne suis même pas sur de pouvoir formulé, mais je vais m’y risquer.

    Voila, tout le monde, ou en tout cas une grande majorité des joueurs que je croise, ne joue qu’avec une ou deux boules maximum, cependant moi je vais souvent a 16 pour « farmer » du virus et gagné plus de masse rapidement, car j’ai lu votre articles, mais vous ne parlez pas de ce détail.
    1 virus vert fait grossir de 100 pts si on a déjà 16 boules en jeu et un virus rouge (sur expérimentale, même si ici vous ne parlez que de ffa) rapporte eux 200. Soit leurs propres masse en fait. (logique … je sais c’est idiot de l’avoir précisé …)

    Je vous proposerai bien de regarder quelques vidéo que j’ai faites, mais je sais que vous n’aurez pas le temps de vous y consacré alors je m’abstiendrais, toutefois j’ai l’impression d’être extrêmement bon a ce jeu (zut je viens d’éclater mes bottines) alors que je suis très mauvais en mathématique. Je ne sais pas faire une multiplication ou une division sans support papier au minimum. Ce que je voudrais savoir, c’est comment, moi qui suis une vraie ***** en mathématique, je puis aussi bien maitrisé ce jeu ? y a t’il autre chose dedans que des mathématiques ?

    Ha, et petite rectification a l’unes de vos remarques, il ne faut que 30 secondes montre en main pour que les cellules se reforment, par contre cela s’applique a chaque division.

    Pour exemple, je me divise en deux, j’attends 10 scd, je me redivise (donc en 4 pour le coup), 30 scd a partir du premier split, je vais me reformer en 2 boules, et 10 scd après les 2 boules se reformerons a leurs tours. Cela se complique dans la « prévision » de reformation quand il y’a plus de temps entre chaque split, mais que ce soit un split ou une explosion de virus, ce temps reste le même, a savoir 30 scd pour reformations des cellule divisé.
    Pas sur que ce soit limpide, mais ça m’a l’air asse clair.

    Pour conclure, je dirais simplement que vous êtes un phénomène, que ce soit votre vidéo sur la rotation de la terre autour du soleil (vidéo ou je vous ai connu et ou j’ai cru avoir a faire a un fou jusqu’à la dernière minute) ou vos diverses opinions sur la pyramide de Gizeh (et si j’ai bien compris applicable a toutes au final, dans une certaine mesure) ou le phénomène Je suis charlie. J’espère que vous aurez du succès (plus qu’il n’en a déja) avec votre « blog » ou site, je ne saurais dire. Car on y apprend pas mal de chose et ce avec une pédagogie plutôt attractive.
    Donc merci et bravo pour votre savoir faire et votre implication dans le partage de vos connaissances 😉
    (attention a vos bottines tout de même ;p)

    • Désoler, je viens rectifer un détail concernant la valeur des virus rouge en expérimentale, je ne suis pas sur du 200 pts fixe, car ils peuvent devenir énorme en absorbant de la masse mais réduisent en taille le temps de l’expulser sous forme de petits points valent 1 (ou 3 selon les réglages). Donc je ne puis affirmer qu’il valent toujours 200 même si ils ont absorber 2000 ou 3000 me masse pour aller dans un extrême.
      (je vérifierais, si ce n’est pour vous donner l’info, au moins pour moi)
      Désoler pour l’information non vérifier concernant ce détail de virus particulier.

    • Bonjour Mickael !
      Merci pour ce commentaire.
      ça m’arrive aussi de farmer du virus quand j’ai une masse vraiment énorme et que je n’ai pas de « gros » dans la zone, car si je suis coincé, je peux alors tout me faire bouffer. (j’en parle dans le tuto)
      Par exemple, avec 8000 de masse ce qui est déjà pas mal, en 16 parties chacune ne fera que 500 et un joueur à plus de 500 de masse, c’est assez courant.

      Et on peut être un très bon joueur d’Agario tout en étant mauvais en maths. Ce que j’ai fait dans l’article c’est m’amuser un peu avec des maths en prenant le jeu comme prétexte. Ce qui est utile pour le joueur c’est les informations de jeu, pas vraiment les maths.
      Un bon joueur d’agario doit je pense avoir de bons réflexes, un bon sens tactique et un bon sens de l’évaluation des tailles.

      Alors pour les 30 secondes, je ne sais pas comment ça se passe en expérimental, mais en FFA, c’est certain que le temps d’attente est allongé par la masse des deux cellules qui veulent fusionner.
      Pour exemple, si on a une masse de 800 il faudra attendre 50 secondes ! soit 20 de plus.
      J’ai fait quelques mesures pour le confirmer, mais j’essayerai en expérimental à l’occasion.
      Ce que vous dites sur les splits multiples me semble très pertinent et c’est concordant avec l’impression que j’ai en jouant.

      Merci pour les compliments sur la fin mais attention ! Je ne suis pas du tout l’auteur des vidéos que je partage ! (celle que vous évoquez est de Bruce Benamran, l’auteur d’e-penser.)
      Moi je ne fais que relayer le travail de gens que j’apprécie et commenter un peu de temps en temps. Je n’ai pas (encore) de chaine youtube.
      Concernant les pyramides, j’ai tenté de faire une synthèse du débat autour de « La révélation des pyramides » que j’ai suivi d’assez près et sur lequel j’avais écrit un peu, avec beaucoup trop de commentaires maladroits dans les premiers articles.
      J’ai revu ma copie donc et j’ai essayé aussi d’apporter une proposition d’explication du choix de la pente pour la pyramide, qui me semble assez pertinente, toutes bottines gardées 😉
      Merci en tout cas pour vos contributions et n’hésitez surtout pas à commenter quoi que ce soit.

      • Bonjour tout le monde,
        Merci de toutes les infos pour jouer…
        Moi j’ai une petite question bête, agar.io rame souvent sur mon ordi (que je sois sur n’importe quel navigateur d’ailleurs), si quelqu’un a une solution…….
        Et si on se croise sur le jeu… je suis gentille je ne mange pas tout le monde…..
        😉

        • oui y’a des astuces : enlever les skins dans les settings de départ ça marche déja pas mal :
          « No skins » coché

          sinon fermer toutes les autres applications ou pages…

  6. J’essaie de jouer là ou je suis rendue ( mon niveau ) mais je repars à 1 et rien ne se comptabilise 🙁 J’étais rendue loin . Comment faire pour retrouver mon niveau ? Au secours , merci 😉

    • faut être logué via facebook ou autre je pense pour garder son niveau. (qui permettra de démarrer avec un peu plus que 10, mais c’est tout, on redémarre forcément avec une petite cellule si c’est votre question)

  7. Bonjours , très bon article je suis un étudiant et comme beaucoup devenant accros a agario, j’ai une petite information que je crois vous avez oublié de préciser, à partir de 21.5K mass votre cellule se divise automatiquement en 2, information précieuse surtout pour le team play.

  8. salut moi aussi je suis vraiment fan dagario est assez d’accord avec t propo, en voulant jouer en equipe avec mon collegue sur 2 ordi separer, on s’est rendu compte que certain des MEME personnage qui n’ont pas choisi de skin , ne sont presque jamais de la meme couleur ET nousa avons voulu nous rejoindre d’un coter preci de la map et remarquer que les bord ne sont pas les meme selon les parti !! se qui doit etre une autre methode pour ne pas jouer en equipe . . . sinon une question a posez meme si tu ne joue pas en equipe, pourquoi quand on donne trop de mass (touche W) en equipe le plus souvent , notre mass descend a une vitesse astronomique ! mais comme tu ne joue pas en equipe je me doute que tu ne sera pas sur se salut et a bientot sur agario , pseudo : TRIBECORE

Laisser un commentaire

Votre adresse de messagerie ne sera pas publiée. Les champs obligatoires sont indiqués avec *