Pourquoi l’apparition de pi et phi dans la pyramide de Khéops n’est peut être pas intentionnelle.

800px-Meidoum03Dans mon retour aux pyramides, j’ai évoqué des hypothèses du choix de la pente de la pyramide de Khéops.

J’en ai donné trois qui me semblent compatibles avec le savoir de l’époque. L’une d’entre elle utilise pi et l’autre phi mais par tracé dans les deux cas. Plus j’y pense, plus je me dis que c’est bien la troisième hypothèse, la plus simple finalement, qui serait à l’origine du choix.

J’aimerais approfondir cette recherche, à travers une réflexion globale sur les choix des pentes des pyramides d’Égypte.

Première remarque quand on creuse le sujet : Des pyramides, en Égypte, il y en a énormément, dont de nombreuses « grandes pyramides » en plus ou moins bon état et à des niveaux de raffinement très variables. On compte par exemple 24 pyramides atteignant au moins une cinquantaine de mètre de haut ! C’est sans compter ce qui n’a pas encore été découvert et celles qui n’ont pas survécu à l’épreuve du temps avec plusieurs milliers d’années d’existence. Je pense notamment à l’utilisation de monuments comme carrières de pierres taillées, parfois prêtes à l’emploi. On peut voir ça un peu partout, comme en Alsace avec le réemploi de pierres du mur païen pour la construction de châteaux médiévaux sur le Mont Sainte Odile.

Une vue d’ensemble de la chronologie « officielle » sur l’ensemble de ces édifices permet de se rendre compte de pas mal de choses, sur l’évolution globale des pyramides, de leur style et plusieurs remarques générales :

Lire la suite